Entreprise Bodet - Meslay-du-Maine – Au bout de 400 ans, la cloche redescend

Entreprise Bodet -  Meslay-du-Maine –  Au bout de 400 ans, la cloche redescend

La cloche de 394 kilos a été descendue pour la première fois depuis 1609. Photo Ouest France

C’est un événement : la cloche Pierre doit être restaurée pour sonner de nouveau. Elle vient d’être descendue de son beffroi pour la première fois depuis… 1609.

Elle s’appelle Pierre et c’est une cloche. Elle pèse 324 kg et est inscrite à l’inventaire des monuments historiques depuis 1910. C’est le 2 août 1629 qu’elle fut montée dans la tour neuve de l’église et en est redescendue le 20 juin dernier. « Elle a été fondue avant la Révolution française. En France, il reste à peine 3 000 cloches de cette époque et en Mayenne, elle fait figure de doyenne. C’est pour cette raison qu’elle est inscrite à l’inventaire des monuments historiques », explique Cédric Bouleau, campaniste. Elle doit son prénom à son parrain, Maître Pierre Jourdan, un seigneur qui a financé la cloche avec Dame Simone Marest, femme de René Guilloy, conseiller du roi à Laval. Pierre est une des quatre cloches qui résident dans le beffroi de l’église.

Elle ne sonne plus depuis 30 ans

En 1960, les campanistes l’ont bougée d’un quart de tour car sur son point de frappe, une fêlure a été identifiée. Quand la sonnerie fut électrifiée, on négligea la cloche. Ce n’est que vers 1970 que la municipalité a voulu lui rendre sa voix. Elle annonçait l’angélus et la messe dominicale. Mais très rapidement, il a fallu se rendre à l’évidence… Elle avait un son un peu fêlé.

Source: Ouest France

Juin 2017